Multiples singularités

Cet article parle de l’auteur, de ses multiples singularités et constitue davantage un témoignage et une prise de position, une affirmation de soi que d’arguments pseudo-scientifiques.

1) Singularité Bioénergétique

En bioénergie, on parle de différence de niveau de conscience à chaque augmentation de 10Hz du niveau de conscience.

En particulier, un couple ne peut que se séparer lorsque la différence de potentiel, la FR, atteint et dépasse 10 Hz, même s’il n’y a pas de conflit ouvert et de difficulté.

Avoir la même fréquence, c’est être sur la même longueur d’onde, au sens strict du terme.

La distribution de la fréquence de résonance dans une population donnée suit une courbe de répartition normale, une courbe de Gauss.

‘Cette courbe a été réalisée par deux fois dans les années 2000 par S. Cardinaux et est disponibles ici) (à compléter)

Atteindre ou avoir une certaine fréquence, c’est vivre dans un certain paradigme, cela « conditionne » ce qui est envisageable ou pas. Cela se décline dans de nombreux aspects. Par exemple dans le champ politique, voire en annexe .

Avoir un niveau de fréquence de résonance, c’est être sur la même longueur d’onde qu’une certaine proportion de la population.

Par exemple, le pourcentage de personnes au-dessus de 57 Hz est très certainement inférieur à 1 %.

Donc, pour trouver des amis ou l’âme sœur … bon courage, surtout en période de pandémie hystérique.

2 Singularité Intellectuelle (ou de fonctionnement du cerveau)

L’intelligence est une notion complexe. Les définitions évoluent et s’améliorent. La notion d’intelligence multiples est un exemple. (les intelligences musicales, kinesthésiques, ….etc)

Les notions d’intelligences émotionnelle vs rationnelles émergent. Les termes HPI (haut potentiel Intellectuel) ou HPE (haut potentiel Émotionnel) semblent être de mieux en mieux connus (pour ceux que cela intéressent…)

Il existe de plus de test et de capacité d’identifier ces intelligences multiples.

Néanmoins, les Test de QI qui mesurent certains capacités mesurables sont anciens et relativement robustes pour évaluer un aspect de l’intelligence.

Dans ce cadre, la répartition autour d’une moyenne centrée sur le nombre 100, suit, elle aussi , une courbe de Gauss .

S’éloigner d’un écart type vous place dans la moyenne supérieure, s’éloigner de deux écarts-types vous place dans une population 1 sur 50 et s’éloigner de trois écart-types vous place à 1 personne sur mille et chaque point en plus pour les THPI et chaque point en moins pour les retards mentaux vous rend de plus en plus singulier.

Avoir un QI de 125 est plutôt favorable pour s’insérer dans la société, avoir un QI de 145 plutôt un handicap. 125 est une sur-efficience et vous rend plus performant. 150 vous rend extra-terrestre et vous ne comprenez juste pas le monde dans lequel vous vivez.

En clair il semble que le HP (QI supérieur à 125/130) ait une différence significative avec la moyenne des gens et que le THQI soit encore bien différent des HP.

Et je puis vous dire que c’est pas la joie.

3) singularité de couleur d’auréole.

Je renonce à expliquer ceci dans le détail. (on possède tous une couleur autour de la tête dans un plan subtil situé entre le mental et causal qui représente un peu notre dharma, notre mission sur terre, mais en fait , l’aspect de notre vie qu’il faut regler dans cette incarnation, souvent associé au chakra le plus fragile, le plus faible ou le plus fort)

Cela dit

Pour les couleurs d’auréoles,

Parmi les femmes en Europe, on trouve des turquoises (générer de l’harmonie), des vertes (aider, générer de l’amour), des magentas (transformer le monde), des cyans (gérer la matière), des indigos(comprendre, diriger, enseigner) et pas de pourpres.

Parmi les hommes, on trouve des indigos, des cyans, des magentas, quelques verts, turquoises

et des pourpres : très très peu.

POURPRE : Générer du sens, vivre des synchronicités, faire des liens entre des choses qui semblent séparer. UTLISER LES DEUX HEMISSPHERES CEREBRAUX ET LES SENSATIONS CORPORELLES.

Je suis évidemment pourpre (clair, c’est à dire à tendance magenta quand même) avec une flamme indiqo foncée. la tension dans le crane est assez importante. Je renonce à expliquer pourquoi.(les couleurs entre flamme et auréoles sont assez éloignées)

4/hypersensibilité, Extra-sensorialité et autres joyeusetés

Les caractéristiques ci avant entraînent bien évidemment d’autres singularités… comme une empathie exacerbée, une hypersensibilité, et certaines caractéristiques d’intuition, d’extra-sensorialité (les mains qui sentent), un intérêt pour à peu près tout…

Les autres joyeusetés dépendent du sujet et sont des sortes de handicap qui peuvent être invisibles mais bien réels. Certaines personnes peuvent résoudre des trajectoires de collisions quantiques de tête (ce n’est pas mon cas) et être incapables de lacer les chaussures ou de faire cuire un œuf (ce n’est pas mon cas non plus) . Elles sont peut être mieux aider et incluses que d’autres dont les capacités ou les incapacités sont moins visibles. (j’ai des difficultés au quotidien dans les fonctions exécutives)

J’ai besoin d’aide pour mieux fonctionner.

5)En conclusion,

Si je connaissais ma singularité de fréquence, ma singularité de couleur d’auréole, mais mon identification comme THQI. DEpuis mardi cette semaine (4 mai 2021)cette indetification me permet de comprendre pourquoi je me sens si différent et incompris.

Cela va certainement me donner plus confiance en moi, être plus tolérant et moins exigeant dans la communication avec mes « semblables » si dissemblables.

Donc si vous avez une couleur d’auréole pourpre, une fréquence supérieure à 55Hz, et un THQI, c’est normal de se sentir seul.

Si c’est votre cas, appelez moi , on va s’entendre.

ANNEXE : fréquences de résonance et paradigmes politiques

les croyances de bases peuvent être :

De 17 à 27 Hz, «  De toute façon, on a toujours voté comme ca, on va pas changer maintenant. »

« on a raison depuis le début »

De 27 à 37 Hz, c’est la zone du débat. La gauche ceci mais la droite cela…et bla bla bla avec de possibles nouveaux choix ou pas mais avec des raisons argumentées. Les réalités économiques, industrielles, de performances sont prises en compte. C’est du court terme.

« j’ai bien compris que j’avais raison depuis que j’ai réfléchis, et d’ailleurs les faits me donnent raison » ou « je me trompais mais maintenant c’est clair que j’ai raison pour tel et tel aspects/arguments.

Les personnes ne connaissent même pas l’existence de biais cognitifs (jugements et raisonnements…)

De 37 à 47hz, zone du doute, de la remise en question, de nouveaux champs de réalité sont pris en compte. On se rend compte que gauche et droite c’est pareil d’un certain de point de vue, la composante écologique (la vraie, pas la politicienne) devient importante, voire primordiale. Beaucoup essaient quelque chose de nouveau, d’autres ne votent déjà plus.

(« j’ai raison de penser comme cela , d’ailleurs de plus en plus pensent comme moi, on voit bien que le monde change, les mentalités évoluent »).

Par effet de résonance, la personne rencontre les personnes qui ont changé, comme elle, et la réalité que le monde change est le miroir de sa propre évolution. Au final, sa réalité change, pas l’exercice du pouvoir. C’est montré par le temps long. (cf la qualité et le niveau de conscience, de formation, d’éthique, de projet à long terme de la succession des présidents de la 5ème république).

De 47 à 57 Hz, le ressenti de l’inutilité, de l’absence totale de démocratie, de la main mise des puissance d’argent éloigne de la politique et des élections. Certains s’effacent même des listes électorales.

(« en fait, j’avais raison, sauf que les mentalités n’évoluent pas, c’est moi qui changeait, mais je vois bien que les transformations sont trop lentes, donc je laisse tomber cet aspect des choses »)

L’aspect systémique est enfin réalisé, la structure même de l’organisation du pouvoir est comprise.

à partir de 57Hz, il est possible de revenir à la chose politique voire de s’inscrire dans un parti. Mais les personnes à qui l’on s’adresse sont de l’ordre de 0,1 % voire moins.

« j’ai bien raison de comprendre que chacun est pris dans ses croyances et ses blessures. Dans le champ politique comme ailleurs, je cesse de perdre de l’énergie dans cette organisation moisie. Si vous voulez mon avis, je vous le donne, mais ne comptez plus sur moi pour débattre ou participer à cette mascarade »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *